Articles associés au tag ‘Nicotine’

La nicotine : produit du diable!!!?

Publié le 07 Oct 2017 — par Vapcig
Catégories Vapcig

Témoignage perso concernant le vapotage

Publié le 30 Déc 2013 — par Vapcig
Catégories Vapcig

Fin décembre 2013

 

Je suis une vapoteuse invétérée depuis mai 2008, qui vapote avec une « vapcig »  ou un « vaporisateur électronique » ou un « vaporisateur personnel ».

Quand on nous dit qu’on manque de recul pour dire si vapoter est mauvais pour la santé, je peux dire que NON !

Je vais on ne peut mieux et je ne suis pas seule à avoir commencé le vapotage depuis des années et à être néanmoins en pleine forme.  

Bonne fêtes de fin d’année et vive la vapotage libre !

https://www.facebook.com/vapoteuse93/posts/10200745782121698

Pétition Européenne contre la « Directive sur le tabac » et son implication pour les vaporisateurs

Publié le 24 Jan 2013 — par Vapcig
Catégories Vapcig

 

Signez, faites signer cette pétition que vous pouvez trouver en cliquant sur le lien ci dessous
et communiquez massivement sur le sujet.

http://www.change.org/de/Petitionen/e-zigarette-in-gefahr

Vous pouvez retrouver le texte dans toute les langues ici :

http://ig-ed.org/projekte/petition/

Dosage maxi 4mg/ml

Publié le 22 Déc 2012 — par Vapcig
Catégories Vapcig

 

Directive européenne concernant la nicotine dans les cigarettes électroniques : monopole pharmaceutique ou pas ?

La Proposition De L’UE Pour Le Devenir De La Cigarette Electronique

Proposition de DIRECTIVE DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DU CONSEIL relative au rapprochement des dispositions législatives, réglementaires et administratives des États membres en matière de fabrication, de présentation et de vente du tabac et de ses produits

La Commission Européenne crée un nouveau trafic de contrebande : la nicotine

Sondage : Accepterez-Vous De Passer Vos E Liquides À 4 Mg/Ml De Nicotine ?
Pétition Européenne contre la « Directive sur le tabac » et son implication pour les e-cigarettes

 

Si la nicotine disparaissait des VP…

Publié le 31 Août 2010 — par Vapcig
Catégories Vapcig

Je ne suis pas non-fumeuse mais juste une ex-fumeuse. J’ai déjà replongé une fois, après un arrêt de 8 ans donc au bout d’un an, 7 mois et 3 jours (de vapotage)…

Vapoter sans nicotine, à quoi bon ; autant inspirer de l’air ambiant parfumé.

Personnellement, je ne passerais pas au « zéro » car je tiens à avoir du « hit ». Seule la nicotine permet d’avoir du « hit ». Il est impossible d’avoir du « hit » autrement.

La nicotine a un effet coupe-faim et anti-dépresseur, en plus.

(Les patchs, c’est nul et ça provoque souvent du prurit ! )

Je n’ai pas commencé à vapoter pour me passer de nicotine. C’est quand même plus plaisant de vapoter en prenant sa dose de nicotine, sans s’encrasser les poumons, sans enfumer ses proches, sans mauvaises odeurs, sans stress, sans prise de poids conséquente à l’arrêt du tabac, etc.

En plus, la nicotine a l’extrême avantage de calmer tout en stimulant l’intellect. De plus, son absorption est plaisante : il suffit de comparer le liquide nicotiné ou non nicotiné. Cela n’en fait pas un produit anodin et sans danger. Loin s’en faut. (citation de Franck du ecigarette-public.superforum)

Mon parcours de fumeuse et vapoteuse

Publié le 23 Mai 2010 — par Vapcig
Catégories Vapcig
Pour la petite histoire, j’ai commencé à fumer régulièrement, vers la fin des années 70 et ceci a duré 13 ans avec 1 à 2 paquets/jour, avant que je prenne la décision d’arrêter. 

Effectivement, j’avais déjà réussi à arrêter de fumer une première fois, dans les années 90, avec de la volonté et en consommant certaines « horreurs » qu’on trouvait à la pharmacie (à sucer ou machouiller et à fumer) J’étais fière d’avoir réussi à arrêter de fumer, grâce à beaucoup de volonté. Durant environ 8 années, je n’ai plus consommé de nicotine. Par contre, suite à cet arrêt de la « tueuse », j’avais subit une prise de poids, avec tous les problèmes qu’engendre une surcharge pondérale (mal être avec « sous estime de soi », déprime, peine à se mouvoir aisément, essoufflements, etc.).

Un jour, j’ai accepté une cigarette qu’on m’offrait en me disant qu’une seule ne pourrait pas me tuer mais mon « cerveau » s’est souvenu de ce plaisir qui lui avait tant manqué, durant toutes ces années. C’est pourquoi, dès que l’occasion se présentait, j’acceptais les cigarettes qu’on m’offrait. Puis, j’ai fini par m’acheter un paquet et j’ai « replongé » assez rapidement, une cigarette en appelant une autre. En consommant de nouveau des « tueuses », j’ai eu la surprise de retrouver mon « poids de forme » au bout de quelques mois. Je suis repassé dans le « clan des fumeurs », pour environ 8 ans.

En mai 2008, j’ai découvert l’existence de la cigarette électronique et j’ai voulu tester. Ceci m’a « bluffée » car je suis passé d’un paquet de « tueuses » par jour à 5-10/jour en peu de temps, sans trop d’effort . Finalement, j’ai décidé de me mettre au vapotage, pour en finir avec les « tueuses » mais pas uniquement. J’avais enfin l’opportunité de pouvoir conserver le plaisir que « fumer » procure, sans m’encrasser les poumons, sans bronchite à répétition, etc. J’avais enfin la possibilité de pourvoir arrêter le tabac tout en continuant à consommer de la nicotine qui a un effet coupe-faim, limitant les fringales donc une prise de poids. J’ai eu du mal à me faire à l’idée que je ne grossirais pas en vapotant uniquement. Aussi, j’ai continué à fumer en alternance avec le vapotage, ceci durant 9 mois.

Depuis fin janvier 2009, j’en ai fini avec le tabac, sans prise de poids importante. Il est incontestable que la nicotine a un effet « coupe-faim » et « anti-dépresseur ». En devenant vapoteuse, j’ai retrouvé du goût et de l’odorat donc le plaisir de manger, en plus d’un meilleur souffle, d’une meilleure endurance, d’un meilleur teint, d’une meilleur haleine, etc.

En France, il y a un risque qu’un jour la nicotine ne doit plus être présente dans le e-liquide et dans les cartouches/cartomiseurs. La nicotine ne serait tolérée qu’un dosage à moins de 10mg (entre le NO et le LOW) donc autrement dire quasiment rien. Je crains que que mon avenir de vapoteuse satisfaite ne soit bien compromis.

La nicotine – effets – addiction

Publié le 23 Mai 2010 — par Vapcig
Catégories Vapcig

« La nicotine a un effet anxiolytique et antidépresseur. Elle stimule ainsi les fonctions intellectuelles et agit comme un coupe-faim. » (Source : OMS, Institut de Veille sanitaire)

« La nicotine, seule, ne suffit pas à déclencher de dépendance au tabac.
La nicotine est généralement considérée comme le principal composant responsable des propriétés addictives du tabac. Et pourtant, une équipe de recherche du CNRS et du collège de France vient de prouver que la nicotine seule ne suffit pas à déclencher l’état de dépendance chez les fumeurs. » Jean Pol Tassin – Neurobiologie de l’addiction – directeur de recherches à l’Inserm (Physiopathologie des maladies du système nerveux central – UPMC/CNRS/Inserm) [Article complet : www2.cnrs.fr]

Sevrage tabagique : quelle efficacité pour les substituts nicotiniques ?
La nicotine est généralement considérée comme le principal composant responsable des propriétés addictives du tabac. Et pourtant, une équipe de recherche du CNRS et du collège de France dirigée par Jean Pol Tassin, directeur de recherche à l’Inserm vient de prouver que la nicotine seule ne suffit pas à déclencher l’état de dépendance chez les fumeurs. D’autres composés du tabac s’avèrent indispensables pour en révéler le pouvoir addictif. Cette découverte explique également pourquoi les substituts à la nicotine utilisés dans le sevrage tabagique sont inefficaces à long terme. Ce travail vient d’être publié dans l’édition avancée en ligne du Journal of Neuroscience. Sans être associée à certains composants du tabac, la nicotine n’est pas addictive. Ce principal résultat issu des recherches menées par Jean Pol Tassin est un nouveau pas en avant vers la compréhension des mécanismes de la dépendance aux drogues.

Dépendance : il n’y a pas que la nicotine
Des chercheurs français viennent de bouleverser l’approche des mécanismes d’addiction, ouvrant la voie à de nouvelles thérapies à la dépendance aux produits psychoactifs, et en particulier au tabac. Comparable à celle d’une drogue, la dépendance à la cigarette semblait avoir pour seule responsable la nicotine.
Les travaux menés par le neurobiologiste Jean-Pol Tassin, directeur de recherche à l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm) dans le cadre du Collège de France, montrent aujourd’hui que les choses sont un peu plus complexes.
Constatant que les fumeurs présentaient une baisse significative de leur taux de monoaminoxydase (mao), le chercheur et son équipe ont mis en évidence que l’addiction au tabac se fondait sur la perturbation de trois neurotransmetteurs (ou neuromodulateurs) : la noradrénaline, la dopamine et la sérotonine, réagissant surtout à un inhibiteur de la monoaminoxydase (i-mao) contenu dans la cigarette et entrant ensuite en synergie avec la nicotine.

La nicotine inhalée n’est pas toxique !

Publié le 22 Mai 2010 — par Vapcig
Catégories Vapcig

« Ce n’est pas la consommation de la nicotine qui est toxique dans la cigarette, mais l’inhalation d’environ 4000 substances toxiques dans la fumée du tabac telles que des substances cancérigènes ou responsables d’athérome. La nicotine est, en revanche, une drogue très puissante rendant dépendant très rapidement à la cigarette. Mais elle n’est pas un élément toxique de la cigarette ! Elle n’est ni cancérigène, ni mauvaise pour le coeur, ni pour les poumons.«  Dr. Marion Adler. Tabacologue.