Le propylène glycol ne serait pas dangereux dans les quantité centésimales

Pas de commentaire
Tags : , ,
Publié le 23 Oct 2008 dans Vapcig
Simple Custom Content Adder

Dans les analyses du LNE ou de SGS, labos français, le propylène glycol n’est pas dangereux pour l’être humain dans les quantité centésimales contenues dans une cartouche.

http://www.ac-versailles.fr/etabliss/clg-camus-bois-colombes/rosetta2005/Questions%20d%27Espace403/sommaire/interrogation.gif

Une cartouche pèse 2 gr. la quantité centésimale de propylène glycol se situe entre 1,64% et 1,23 % de la cartouche soit 0,024 gr à 0,032 gr selon le modèle, soit 0,024 ml à 0,032 ml. Base de calcul = 2 gr x 1.23 % ou 2 gr x 1.64 %.

La fiche toxicologique de l’INRS stipule que le produit n’est toxique qu’à partir d’une ingestion de 30gr/kg, soit pour 50kg x 30gr = 1500 gr ou (ml) de produit avalé en une seule prise.

La dose d’une cartouche est, (1500 ml / 0,032 ml) = 46875 fois moins élevé que la dose toxique.

La cellulose qui retient les principaux composant : le propylène glycol (1,64 % à 1,23 %), le glycérol (0,73 % à 0,95 %), l’eau (0,59 % à 0.74 %), la nicotine (0,01 % à 0,08 % ), représente 97 % de la cartouche soit 1,94 gr.

Les 6 ml de produit sont diffusé par l’atomiseur en 300 inhalations « taffes » sur 4 à 8 h suivant le fumeur.

L’INRS indique que 10 % de propylène glycol en inhalation sur 1 h ne provoque aucun effet sur les sujets exposés. La cartouche en contient 1,64 % à inhaler sur 4 à 8 h soit (10 % / 1.64 % * 4h) = 24 fois moins d’exposition par h.

Comme tout produit chimique, le ministère de la santé préconise la prudence pour les personnes à risque (personne âgée, femme enceinte, sujets aux problèmes pulmonaires ou cardiovasculaires) .

La cigarette électronique n’est pas une méthode « anti-tabac », mais elle élimine 99% des 2500 produits chimiques d’une cigarette traditionnelle, ce qui est un progrès.

L’enjeu est économique, la cigarette électronique à déstabilisée les fabricants de produits anti-tabac, et alarmée l’AFFSAPS sur les vertus « anti-tabac » sans étude concrête.

A ce jour le produit ne présente pas de risque sanitaire « scandaleux » imminent



Ajoutez votre commentaire

Vous devez être identifiépour écrire un commentaire.