vaporisateurs électroniques et Risques pour la santé

Pas de commentaire
Tags : ,
Publié le 14 Avr 2010 dans Vapcig
Simple Custom Content Adder
Extraits de http://www.e-cancer.fr/la-sante-publique/prevention/tabac/differents-modes-de-consommation-du-tabac/2107

Questions Réponses

Les cigarettes électroniques sont présentées comme des aides au sevrage tabagique. Elles suscitent depuis peu un intérêt grandissant en France pour des fumeurs espérant trouver une solution de substitution non toxique à la cigarette. L’Agence Française de Sécurité Sanitaire des Produits de Santé, saisie par la Direction Générale de la Santé, n’a pas octroyé l’Autorisation de mise sur le marché, estimant que ce type de produit ne répond pas à la définition du médicament1.

Quelle est la différence entre la nicotine présente dans les cigarettes électroniques et celle présente dans les gommes nicotiniques ?

Lors de la consommation d’une cigarette, la nicotine atteint le cerveau en 10 à 20 secondes et le pic plasmatique est atteint dès la fin de la cigarette. La nicotine présente dans les gommes atteint le cerveau après environ 30 minutes et se maintient pendant au moins 2 heures avant de décroître progressivement3 du fait d’une absorption plus lente.

Trouve-t-on des substances cancérogènes ?

Bien qu’à très faible dose, on retrouve dans une cartouche liquide moins de 1 ppm (partie par million) de métaux lourds (Arsenic, Antimoine, Nickel, etc.) qui sont des cancérogènes avérés de groupe 1 d’après le CIRC. On retrouve également 8ng de Nitrosamines dans une cartouche de 16 mg de nicotine, à l’identique de ce que l’on retrouve dans les gommes nicorettes®7.


Ajoutez votre commentaire

Vous devez être identifiépour écrire un commentaire.